Commentaires: 0
7 novembre 2018, Commentaires: 0

Rechercher un hôtel ou une maison d’hôtes et réserver directement sur Google ? C’est désormais possible avec les nouvelles évolutions de sa page de recherche d’hébergement qui offre un parcours de plus en plus intégré à l’internaute. Pour les hébergeurs, il sera difficile de ne pas délier la bourse pour s’y afficher dans de bonnes conditions …

Il est toujours difficile pour Google de franchir le pas et de devenir un OTA à part entière; c’est-à-dire se comporter comme une agence en ligne et proposer la réservation en direct depuis son moteur de recherche. Pourquoi ? Parce que Google vit de la publicité et que ses principaux annonceurs sont Booking et Expedia (qui dépensent plus de 9 Milliards $ par an en achat de mots clés). Devenir leur concurrent supposerait donc, pour Google, se couper de cette manne financière … même si les gains financiers, par ailleurs, pourraient être colossaux !

Pour autant, le premier moteur de recherche au monde, sait très bien qu’il doit offrir à ses utilisateurs une expérience de recherche d’hébergements digne de ce nom. En tapant le nom d’un hôtel, un internaute ne se contente plus de voir s’afficher une liste de liens à cliquer: il veut voir des prix, des photos, des commentaires, des cartes, etc … et pourquoi pas réserver sans quitter Google !

Pour ménager les deux parties (ses utilisateurs qui veulent une meilleure expérience de recherche d’hôtels) et ses annonceurs (les OTAs qui ne veulent pas que Google leur livre une concurrence féroce), le moteur de recherche avançait volontairement à petits pas en faisant évoluer progressivement sa page de présentation des hôtels.

Cette semaine, sur son blog, toutefois, Google a annoncé les nouvelles évolutions de sa recherche d’hôtels qui s’annoncent véritablement ambitieuses en termes d’expérience-utilisateur.

Comme on le voit ci-dessous, la recherche commencera par la saisie de dates de départ et d’arrivée et la possibilité d’indiquer un budget moyen. Vous noterez, qu’en plus des hôtels, Google annonce à ses utilisateurs qu’il peut aussi proposer des locations de vacances à ses utilisateurs » (Vacations rentales are also available …).

Une fois l’hôtel choisi, il sera désormais possible d’accéder à une page complète (produite par Google) où sont regroupées toutes les informations utiles (sous forme d’onglets) pour tout savoir sur l’hôtel en questions sans avoir à quitter le moteur de recherche:

Un comparatif des prix est proposé en fonction des publicités achetées par les principaux OTAs ou l’hôtel lui-même (ici, rien n’est gratuit …):

Parce que 76% des internautes ne réservent pas sans s’en remettre aux avis des autres clients, Google affiche désormais un tableau complet de ce qui est dit sur l’hôtel (ou la maison d’hôtes) sur les principaux OTAs:

Toutefois, le fait le plus marquant de ces évolutions est que la réservation (même si elle s’effectue, au final, via un OTA) passera systématiquement par Google. Le client y donnera sa carte bancaire (ou paiera avec Google Pay, le système maison du moteur de recherche) et il pourra même contacter directement les services « Hôtel » de Google en cas de problème sur sa réservation:

Un tel dispositif sera dupliqué, sans nul doute, pour la réservation d’avion et d’activités à faire sur place (voir notre article sur TouringBird).

Avec ces nouvelles évolutions, Google fait le grand écart : il propose à ses utilisateurs une expérience de réservation totalement intégrée sans se couper de la manne publicitaire des OTAs. En faisant transiter la réservation par son système de paiement, Google parvient aussi à mieux tracer les données du client et à lui proposer, par la suite, d’autres produits comme les activités ou la location de voitures lorsqu’il sera sur place ou, mieux, avant le départ, les meilleurs prix d’avion ou de train pour se rendre sur sa destination.

Avec tous ces développements et la mise en avant de services encore mieux intégrés, Google devient le parfait compagnon de voyage des internautes du monde entier. Grâce à ses téléphones qui équipent 85% des habitants de la planète, la firme californienne devrait accompagner tous les déplacements et en tirer quelques bénéfices supplémentaires. A une réserve près : seuls seront proposés les acteurs touristiques qui auront les moyens de s’y payer une présence publicitaire …

Thomas D.

Source: https://blog.elloha.com/2018/11/03/google-de-plus-en-plus-1er-vendeur-dhotels/

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *